Le gouvernement allemand préférerait le groupe français à l’italien UniCredit pour lui céder ses 15% du capital de la deuxième banque du pays. No comment chez BNP Paribas.

[Article publié à 13h40 et mis à jour à 17h05]

L’Etat allemand semble bien vendeur de sa participation dans la deuxième banque du pays, Commerzbank, mais veut choisir son acquéreur. Approché par le groupe italien UniCredit selon l’agence Reuters, le gouvernement d’Angela Merkel privilégierait une solution franco-allemande, une fusion avec le français BNP Paribas, selon l’hebdomadaire financier WirtschaftsWoche  (WiWo), citant des sources dans « les milieux financiers de haut rang« . Le ministère allemand des Finances a déclaré qu’aucun mandat officiel n’a été accordé pour la vente des 15,6% qu’il détient et n’a pas souhaité s’exprimer sur des acheteurs potentiels.

lire plus:http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/la-bnp-favorite-de-berlin-pour-fusionner-avec-commerzbank-751182.html